Projekt Gutenberg

Textsuche bei Gutenberg-DE:
Autoren A-Z: A | B | C | D | E | F | G | H | I | J | K | L | M | N | O | P | Q | R | S | T | U | V | W | X | Y | Z | Alle
Gutenberg > Marie Lipsius >

Musikalische Studienköpfe. Zweiter Band: Ausländische Meister

Marie Lipsius: Musikalische Studienköpfe. Zweiter Band: Ausländische Meister - Kapitel 3
Quellenangabe
pfad/lipsius/musistu2/musistu2.xml
typetractate
authorMarie Lipsius
titleMusikalische Studienköpfe. Zweiter Band: Ausländische Meister
publisherHeinrich Schmidt & Carl Günther. Leipzig
seriesMusikalische Studienköpfe
volumeZweiter Band: Ausländische Meister
printrunFünfte umgearbeitete Auflage
correctorJosef Muehlgassner
senderwww.gaga.net
created20130103
projectid661ca3e3
Schließen

Navigation:

Verzeichniß sämmtlicher Compositionen Cherubini's, von ihm selbst zusammengestellt.

Wir geben im Vorstehenden den vollständigen Inhalt des von Cherubini verfaßten und nach seinem Tode von Bottée de Toulmon herausgegebenen Catalogs (» Notice des manuscrits autographes de la musique composée par Cherubini«. Paris 1843.), ein für die Würdigung des Meisters überaus wichtiges Document, das leider längst im Buchhandel vergriffen und äußerst selten geworden ist, und das wir darum der Kenntniß weiterer Kreise hiermit wieder zugänglich machen wollen. Die vom Autor eingefügten biographischen Notizen wurden unverändert beibehalten; nur die Zahlen und Bezeichnungen ausgelassen, welche sich ausschließlich auf die von ihm hinterlassene Manuscript-Sammlung beziehen, welche 1878 aus den Händen seiner Familie in Besitz der Berliner königl. Bibliothek überging. Die in einem Supplement durch den Herausgeber nachgetragenen Compositionen glaubten wir, der besseren Uebersicht halber, der chronologischen Ordnung einreihen zu sollen; sie sind durch ein † kenntlich. Alles in Frankreich publicirte wurde, wie im Original, durch ein *, die erst nach Cherubini's Ableben von seinem Sohne Salvadore herausgegebenen religiösen Werke, die zusammen einen Band bilden, wurden mit ** markirt.


Année 1773.

Messe et Credo D-dur, à 4 voix, avec accompagnement, à Florence.

Un intermède, dont je ne me rapella pas le titre, composé pour un théâtre de société, à Florence.

Année 1774.

Messe C-dur, à 4 voix, av. accomp., à Florence.

La pubblica felicità, cantate à plusieurs voix, exécutée dans une chapelle de la cathédrale de Florence, à l'occasion d'une fête donnée au Grand-Duc.

Dixit à 4 voix, avec accompagnement, à Florence.

Année 1775.

Messe C-dur, à 4 voix, av. accompagnement, à Florence.

Dixit à voix seule, et choeurs, av. accomp. d'orgue, à Florence.

Un intermède, intitulé »Il giuocatore«, comp. à Florence pour un théâtre de société.

Magnificat à 4 voix, av. accomp., à Florence.

Année 1776.

Deux Lamentations de Jeremie, à 2 voix, av. accomp., à Florence. Miserere à 4 voix, av. accomp., à Florence.

Un rondeau, à Florence.

Un duo, id.

Un air bouffon, id.

Année 1777.

Un motet, à 4 voix, av. accomp., à Florence.

Un oratorio exécuté à Florence dans l'église Saint-Pierre.

Te Deum, à 4 voix, av. accomp., à Florence.

Année 1778.

Montes et colles, antifona à 4 voix sur le plaint-chant, à la Palestrina.

A cette époque j'étais à Bologne, a l'école de Sarti.

Angelus ad patrem, antifona à 5 voix, à Bologne.

Venit Domine, antifona à 6 voix, id.

Lauda Jerusalem, antifona à 4 voix, id.

Lauda Jerusalem, la même, traitée différemment, id.

Beati omnes, antifona à 4 voix, id.

A viro iniquo libera me, antifona à 4 voix, id.

Expectabo Dominum, id., id.

Petrus apostolus, antifona à 6 voix, id.

Année 1779.

Vox clamantis, antifona à 4 voix, à Milan.

Non confundetur, id., id.

Salva nos, Domine, id., id.

Lumen, id., id.

Ipse invocabit me, id., id.

Leva Jerusalem, id., id.

Venit et Dominus, id., id.

Expectabo Dominum, antifona à 5 voix, id.

Litanies, à 4 voix, à Milan.

Année 1780.

Sonate pour 2 orgues, à Milan.

Ad cultum fldei, antifona à 4 voix, à Milan.

Regnavit, exultet, id., id.

Parasti, antifona à 2 choeurs, id.

Six sonates de clavecin, comp. à Milan et grav. à Florence.

Il Quinto Fabio, opéra en 3 actes, représenté à Alexandrie-de-la-Paille pour la foire de l'automne.

C'est mon premier opéra; j'avais allors dix-neuf ans accomplis.

Tu quella vita in dono, air du même opéra.

Vado a morir, ben mio, rondeau dudit opéra.

Padre, deh! resta, récit. et air du même opéra.

Année 1781.

Amato padre, addio, récit. et air comp. à Milan pour une dame.

Se vi giunge il tristo avviso; air bouffon, placé dans un opéra d'un autre compositeur, à Milan.

Caro consorte amato, id.

Distaccati al primo cenno, id.

Questa è causa d'onore, id.

Agitata tutta io sono, id.

Motetto, à voix seule, av. accomp. comp. à Milan pour Marchesi.

Nemo gaudeat, motet à 2 choeurs, av. accomp. de 2 orgues, à Milan.

Caro padre, air d'un opéra commencé et non achevé, pour Venise.

Morte, morte fatal, récit. et duo du même opéra, id.

Année 1782.

Armida, opéra en 3 actes, représenté à Florence, le carneval.

Adriano in Siria, opéra en 3 actes, repress. à Livourne, le printemps, pour l'ouverture de la nouvelle salle.

Saprò scordarmi ingrata, air ajouté dans le même opéra pour Crescentini.

Solitario bosco ombroso, nocturne à 2 voix, à Florence.

Compagni, amor lasciate, id., id.

Il pastor se torna aprile, id., id.

Io rivedrò sovente, id., id.

* Six autres nocturnes gravés à Londres 1786 et comp. à Florence.

Io che languir, ottava del Marino, à voix seule, à Florence.

E mentre dolcemente, ottava del Marino, id., id.

Ella dinanzi al petto, ottava del Tasso, id., id.

Bella rosa porporina, canzonetta, id., id.

Il Messenzio, opéra en 3 actes, représenté l'automne à Florence.

Duo du même opéra, qui n'a pas été exécuté tel qu'il est ici.

Deux duos, av. accomp. de 2 cors d'amour, comp. à Florence pour milord Cowper.

Non bramo il merito, air pour Babbini, ajouté dans l'opéra de Sémiramis, musique de différents auteurs à Florence.

Année 1783.

Il Quinto Fabio, opéra en 3 actes, comp. a Rome au mois de janvier.

Forza è pur bell' idol mio, air bouffon de ténor, à Florence.

Pensate che la femmina, id.

Air bouffon de basse-taille, à Florence.

Ninfa crudel, madrigale à 5 voix, av. la basse continue.

Lo sposo di tre, marito di nessuna, opéra bouffon en 2 actes, représenté et comp. l'automne à Venise.

Année 1784.

Deux choeurs nouveaux, placés dans un oratorio comp. de morceaux de mes opéras, exécuté l'hiver dans l'église des Jésuites à Florence.

L'Idalide, opéra en 2 actes, repress. à Florence dans l'hiver.

L'Alessandro nell' Indie, opéra en 2 actes, comp. et représ, à Mantoue pour la foire du printemps.

† Air de ténor inséré dans un oratorio à Florence.

Je suis parti pour Londres vers l'automne de cette année.

Année 1785.

In questa guisa, oh Dio! récit, et duo, placés dans l'opéra »Il Demetrio«, de différents auteurs, donné à Londres.

Non fidi al mar che freme, air dudit opéra.

Va, cediamo al destin, récit. du même opéra.

Che mai feci! final dudit opéra.

Se tutti i mali miei, air placé dans un opéra donné à Londres.

Fra cento affanni e cento, air dudit opéra.

La finta principessa, opéra bouffon en 2 actes, représ. à Londres.

Une chaconne à Londres.

Année 1786.

Al mio bene, al mio tesoro, air de ténor, ajouté dans l'opéra »Il marchese Tulipano« de Paisiello, donné à Londres.

Nobile al par che bella, duo, id.

Per salvarti, oh mio tesoro! rondeau, id.

Madamina, siete bella, air de ténor, id.

Assediato è Gibilterra, air de basse-taille, id.

»Cosa vuole il marchesino«, supplément du premier final, id.

»A tanto amore«, air placé dans un autre opéra, à Londres.

Un autre air du même opéra, à Londres.

Il Giulio Sabino, opéra en 2 actes représenté à Londres.

Au mois du juillet de cette année j'ai quitté l'Angleterre, je suis venu à Paris et je m'y suis établi.

Amphion, cantate comp. à Paris pour le concert de la loge Olympique, mais non exécutée.

Année 1787.

* Dix-huit romances, du roman d'Estelle p. Florian, comp. et gravées à Paris, en 2 livraisons.

Année 1788.

Ifigenia in Aulide, opéra en 3 actes, comp. et représ, à Turin pendant l'hiver.

»Misera Ifigenia«, récit. obligé dudit opéra, lequel n'a pas été exécuté tel qu'il est ici.

»Sarete alfin contenti«, récit. et air comp. à Paris pour mad. Todi.

* Démophon, opéra en 3 actes, repress. à Paris, à l'Academie royale de musique, le 5 décembre.

Année 1789.

Circé, cantate comp. à Paris et exécutée au concert de la loge Olympique.

»Ti lascio, adorato mio ben«, récit. et rondeau, à Paris.

»Non sò più dove io sia«, récit. et air, à Paris.

Capriccio, ou étude pour le piano, à Paris.

»D'un alma incostante«, air ajouté dans l'opéra »La molinarella« de Paisiello, donné au théâtre des Tuileries, à Paris.

»Mi stà nell' anima«, air, id.

»Vedrai nel suo bel viso«, air, id.

»Piano, piano«, air, id.

»Scritti addio«, air, id.

»Ahi ho male al core«, air, id.

»Del caro ben, che adoro«, air, id.

»Or m'accorgo dell' errore«, air, id.

»Viva amor«, dernier final, id.

»Se del duol che il cor m'affanna«, air placé dans l'opéra »La pastorella nobile« donné à Paris, au théâtre des Tuileries.

Année 1790.

»Respires-tu?« air.

»Tout doucement«, trio.

»O reine infortunée!« air.

Couplets.

»Non ce n'est pas«, air.

»Princes et rois«, air.

»Ne jugez pas«, choeur.

Final.

Ces huit morceaux forment le premier acte de Marguerite d'Anjou, opéra, que j'ai commencé pour le théâtre des Tuileries, et que je n'ai pas achevé.

O salutaris, à 3 voix, comp. au chateau de Breuilpont, en Normandie.

Domine salvum, à 3 voix, id.

Adoramus, à 3 voix, id., id.

Regina coeli, id., id.

O filii, id., id.

»D'un dolce amor la face«, air placé dans l'opéra »La grotta di Trofonio« de Paisiello, donné au théâtre des Tuileries.

»Che avenne! che fu!« duo placé dans le même opéra.

»Di valore armato il petto«, air placé dans »Les deux jumelles« au théâtre de la Foire-Saint-Germain.

»Mirate! oh Dio, mirate!« id.

»Fà ch'io veda il dolce aspetto«, air placé dans l'opéra »La Frascatana« de Paisiello, donné au même théâtre.

»Perdonate mio signore«, id.

»Volgi, o cara, amorosetta«, air placé nei »Viaggiatori felici«, donné au même théâtre.

»Cara, da voi dipende«, quartetto, id.

»Evviva amore«, finale, id.

»Al par dell'onda infida«, air placé dans »L'Italiana in Londra« de Cimarosa, donné audit théâtre.

»Senza il caro mio tesoro«, air placé dans le même opéra.

»Lungi dal caro bene«, air, id.

»Son tre, sei, nove«, terzetto, id.

»Van girando per la testa«, air, id.

»Ah, generoso amico«, récit. obligé, id.

Année 1791.

* Six romances, composées et gravées à Paris.

* »Dors, mon enfant«, romance comp. et grav. à Paris.

* Le portrait de Thémire, romance comp. et grav. à Paris.

* Le veuf inconsolable, romance comp. et grav. à Paris.

»Moro, manco«, air ajouté dans l'opéra »Il tamburo notturno«, donné au théâtre Feydeau.

»Fuggite oh donne, amore«, air ajouté dans le même opéra.

* Lodoiska, opéra en 3 actes, représ. le 18 juillet au théâtre Feydeau.

»A ces traits je connais ta rage«, duo dudit opéra, qui n'a pas été exécuté tel qu'il est ici.

»Cette indigne barbarie«, air dudit opéra, qui n'a pas été employé.

»Penso, rifletto«, air placé dans l'opéra »Il burbero di boncore«, donné par les bouffons au théâtre Feydeau.

»Ti rasserena, oh cara«, supplément d'un sextuor de l'opéra »Le vendemmie«, à Feydeau.

»Quest'è l'ora«, récit. obligé placé dans l'opéra »La pazza d'amore« de Paisiello, donné à Feydeau.

Trois choeurs placés dans une pièce intitulée »La mort de Mirabeau«, donnée à Feydeau.

Année 1792.

L'amitié, air comp. à Paris pour mademoiselle C. T.

»Non ti fidar, o misera«, quatuor placé dans l'opéra »Il Don Giovanni«, donné à Feydeau.

»Di qual rigido marmo«, récit. et air placés dans l'opéra »La cosa rara«, id.

»Le dolci sue maniere«, air ajouté dans l'opéra »La locandiera«,id.

»Ma se tu fossi amore«, air ajouté dans ledit opéra.

»Io mi sento un non sò che«, air, id.

»Il core col pensiero«, trio, id.

»Compassione ad una donna«, duo, id.

Année 1793.

* La libertà e la palinodia à Nice, canzoni di Metastasio, comp. p. 2 voix, à la chartreuse de Gaillon pour mad. E.

Deux trios av. accomp. de violon et piano, comp. à ladite chartreuse pour la fête de M. L., achitecte.

»Berenice che fai«, récit. et air comp. p. mad. E. à la chartreuse.

L'exil, romance comp. à la chartreuse p. mad. E.

Koukourgi, opéra inédit en 3 actes.

Cet opéra n'est point complet; il manque l'ouverture et une partie de la dernière finale.

Année 1794.

Clytemnestre, cantate à voix seule, av. accomp., comp. à Paris p. mad. B. du Havre.

Romance de Selico, opéra commencé et non achevé, à Paris.

* Elisa, opéra en 2 actes, réprés. au théâtre Feydeau le 13 decembre.

Année 1795.

* Hymne du Panthéon, à grand choeur.

Hymne à la fraternité.

Chant pour le 10 août.

Hymne et marche funèbre pour la mort du général Hoche.

Ode sur le 18 fructidor.

Le salpêtre républicain.

Hymne pour la fête de la jeunesse.

Fête de la reconnaissance.

Ces morceaux, dont je n'ai pas la date exacte de chacun, ont été composés à différentes époques de la révolution, à compter de cette année jusqu'à l'année 1798.

* Solféges au nombre de 65 p. toutes les clefs, a 1, 2, 3 et 4 voix.

Ces solféges ont été commencés dans cette année, et composés progressivement jusqu'au moment de la redaction complète des deux parties du solfège du conservatoire de musique de France.

Année 1796.

Fragment d'une cantate, que je n'ai point achevée, pour l'inauguration de la statue d'Apollon, qui devait être placée dans une salle de concert.

Année 1797.

* Médée, opéra en 3 actes, représ. au théâtre Feydeau, le 13 mars.

»Vins voir sur l'écorce légère«, romance.

Année 1798.

»Blessé par noire perfidie«, romance.

Une chanson pour une fête.

»Voyez cette naissante rose«, romance.

Un recueil de basses chiffrées, au nombre de 39.

L'hôtellerie portugaise, opéra en 1 acte, représ. à Feydeau le 25 juillet.

Année 1799.

La punition, opéra en 1 acte, représ. à Feydeau, le 23 février.

La prisonnière, opéra en 1 acte, comp. en société avec Boieldieu et représ. au théâtre de la Montansier, le 12 septembre.

Deux odes d'Anacréon, à voix seule, comp. en langue grecque.

Année 1800.

* Les deux journées (»Der Wasserträger«), opéra en 3 actes, représ. au théâtre Feydeau, le 16 janvier.

Epicure, opéra en 3 actes, comp. en société avec Méhul et représ. au théâtre Favart, le 14 mars.

Deux marches pour instruments à vent. I. »Marche du préfet d'Eure-et-Loire«, comp. à Chartres. II. »Marche pour le retour du préfet après sa tournée dans le département«, comp. à Paris.

Année 1801.

* Morceau d'ensemble, ajouté au deuxième acte des »Deux journées.«

L'écho, romance.

»Un jour échappé de Cythère«, romance, comp. à Paris et placé dans un journal de musique.

»Tu les brisas, ces noeuds charmants«, romance, id., id.

»Solitario bosco ombroso«, notturno à 2 voix, div. en 4 couplets, id.

La cintura d'Armida, octave du Tasse à voix seule, id.

Année 1802.

Un duo et un choeur d'un opéra-comique, commencé et non achevé.

Année 1803.

* Anacréon, ou l'amour fugitif, opéra en 2 actes, représ, au théâtre de l'Opéra le 4 octobre.

Fragment dudit opéra qui n'a pas été employé.

Année 1804.

Un air à couplets, traité de deux manières différentes, de l'opéra »Les arrets«, qui je n'ai point achevé.

Deux sonates, ou études pour le cor, avec accompagnements.

Achille à Scyros, ballet pantomime, dont j'ai comp. les trois quarts de la musique.

Année 1805.

* Chant sur la mort de Haydn à 3 voix, av. accomp., exécuté au Conservatoire de Paris dans l'hiver de 1810, et grav. ensuite.

Solféges pour différentes voix.

Le 26 juin de cette année je suis parti pour Vienne.

Deux entr'actes ajoutés dans mon opéra de Lodoiska, comp. à Vienne.

Un air pour mad. Campi, comp. à Vienne, ajouté dans ledit opéra.

Marche pour instruments à vent, comp. à Vienne pour la musique particulière de M. le baron de Braun.

Une sonate pour un orgue à cylindre appartenant au bar. de Braun.

Année 1806.

Faniska, opéra en 3 actes, comp. et représ. à Vienne au théâtre imp. de la Porte d'Italie, le 25 février.

Je suis parti de Vienne le 9 de mars et arrivé à Paris le 1er avril.

Credo à 8 voix et orgue, terminé à Paris et commencé en Italie 1778 et 79.

Air à écho, comp. à Paris pour un grand orgue à cylindre, appellé le Panharmonicon.

»Credimi si mio sole«, récit. et air comp. à Paris pour Crescentini.

Année 1807.

Choeur et mélodrame, comp. à Paris pour un opéra, que je n'ai pas achevé.

Un recueil de canons, à 2, à 3 et à 4 voix, comp. à differ. époques, à compter de l'année 1779 jusqu'à la présente.

Année 1808.

Le mystère, romance de Bernard, mise en musique à Paris le 17 juin, p. M. le comte de Metternich, ambassadeur d'Autriche.

Une marche pour instruments à vent, comp. au chateau de Chimay, chez M. Joseph de Caraman.

Six contredanses, id.

Un menuet, id.

Un air de danse, id.

Deux romances, id.

* Messe F-dur, à 3 voix av. accomp., commencée à Chimay et terminée à Paris l'année suivante, gravée et publiée en 1810.

Année 1809.

Une marche pour instruments à vent, à Chimay le 12 juillet.

La rose, romance, le 12 juillet à Chimay.

Romance, à Chimay, le 16 juillet.

Trois contredanses, à Chimay, le 21, le 23 sept. et le 1er oct.

Pimmalione, opéra italien en 1 acte, représ. à Paris au théâtre du château des Tuileries, le 30 novembre devant LL.MM.JJ.

Année 1810.

Fantaisie pour le piano-forte, comp. au mois de janvier, à Paris.

Ode pour le mariage de l'empereur, comp. en mai.

** Litanie della vergine, a 4 voci con strumenti, comp. à Paris, dans le mois de juillet pour S. A. S. le prince Esterhazi.

Le crescendo, opéra française en 1 acte, représ. à Paris au théâtre de l'Opéra-comique, le 1er septembre.

Une marche pour instruments à vent, le 22 septembre à Chimay.

Air de danse, le 24 septembre, id.

Deux contredanses, le 6 et le 13 octobre, id.

Deux trios pour une fête, le 9 et le 12 octobre, id.

Année 1811.

Romance de M. de Nivernois, le 6 mars.

Stances pour l'album d'Isabey.

Romance sur un enfant, par mad. de Genlis, pour mettre sur son album, à Paris le 14 mai.

Fragment d'une cantate pour l'ouverture de la nouvelle salle des concerts du Conservatoire, le 27 mai; ce fragment à été achevé.

Le mystère, romance pour l'album de M. Guérin, peintre, le 12 juin.

* Une messe D-moll, à 4 voix, à grand orchestre, commencée vers la fin de mars et terminée le 7 octobre.

Madrigale a 4 voci, à Paris, au mois de novembre.

† Canon à 8 voix, comp. pour l'album de Neukomm.

† Scène et air pour mlle. Balletti, »Ma che vi fece, oh stelle.«

Année 1812.

Cantate pour la Goguette, exécutée à la réunion du 16 dec. 1812.

Année 1813.

Les Abencérages, opéra en 3 actes, représ. à Paris sur le théâtre de l'Académie impériale de musique, le 6 avril.

Cet opéra a été commencé vers la fin de janvier 1812. Plusieurs morceaux ont été gravés.

La ressemblance, romance comp. pour mad. L. le 9 mai.

Année 1814.

Marche pour la musique de la garde nationale. Paris le 8 févr.

* Bayard à Mézières, opéra-comique, en 1 acte, représ. à Paris, sur le théâtre de l'Opéra-comique, rue Feydeau, le 12 février.

Cet opéra a été comp. par ordre de la police; la musique est de MM. Catel, Boieldieu, Nicole et moi. Je n'ai composé pour ma part qu'un trio, un morceau d'ensemble et le chant guerrier de la fin.

Pas redoublé pour la musique de la garde nationale. Paris, 13 février.

Chant guerrier, air à couplets, placé dans la pièce en 3 actes intitulée »La rançon de Duguesclin«, représ. à Paris sur le Théâtre-français en mars ou avril.

Morceaux militaires pour instruments à vent, consistant en 6 pas redoublés et 2 marches, au mois de mai, comp. pour le régiment prussien, commandé par le colonel Witzleben.

Cantate à 3 voix av. accomp., comp. pour la fête donnée par l'état-major et MM. les officiers supérieurs de la garnison de Paris à la garde nationale et à MM. les gardes-du-corps de Sa Maj. le 20 juillet.

Cantate à plusieurs voix, mêlée de choeurs et av. accomp., exécutée devant Sa Maj., pendant la fête donnée par la ville de Paris, le 29 août.

Quatuor pour 2 violons, alto et basse, Es-dur.

Année 1815.

Ouverture commencée à Paris en février et achevée en mars à Londres pour le concert philharmonique.

Symphonie comp. à Londres pour ledit concert, commencée en mars, terminée le 24 avril.

Inno alla primavera, a 4 voci, con strumenti, comp. a Londra per il medesimo concerto, cominciato gli 8 maggio, terminato il 19 corrente.

Air en anglais, comp. à Londres pour mad. C., vers la fin de mai.

Choeur et couplets pour la Saint-Louis. Paris, mois d'août.

Vive le roi! couplets. Paris, mois d'août.

Année 1816.

Cantate à plusieurs voix, mêlée de choeurs et à grand orchestre, comp. pour le banquet donné par la garde royale à la garde nationale et aux gardes-du-corps dans la galerie du Muséum, le 5 février et exécutée en présence du roi et de la famille royale.

* Messe solennelle C-dur, à 4 voix, à grand orchestre, comp. pour la chapelle du roi, commencée en janvier, terminée le 14 mars.

* Trois Kyrie courts; Laudate, récit. et choeur; Sanctus court. Intercalés dans des fragments de mes anciennes messes. – Service de la chapelle.

* O salutaris à voix seule de deuxième dessus, av. accomp,. id.

* Kyrie à 2 parties, en choeur; Kyrie à 4 parties, id.

* Pater noster, à 4 parties, id.

O salutaris, à 3 voix seules av. accomp., id.

* Ecce panis angelorum, à voix seule de ténor av. accomp., id.

* Ave Maria, à voix seule de premier dessus, av. cor anglais, id.

* Lauda, Sion, à 2 dessus seuls, av. accomp., id.

Le mariage de Salomon, cantate à voix seule, av. un choeur et acc., exécutée le 17 juin aux Tuileries, ail banquet royal à l'occasion du mariage de msgr. le duc de Berri av. la princ. Caroline de Naples.

* Credo D-dur, à 4 parties, av. acc. – Service de la chapelle.

* Messe des morts C-moll. à 4 parties en choeur av. acc., id.

* Ave verum, trio pour 3 dessus, suivi de O sacrum convivium en choeur, l'un et l'autre av. accomp. – Service de la chapelle.

†* Kyrie à 3 voix, id.

†* Kyrie à 4 voix, id.

†* Kyrie à 4 voix, id.

† Kyrie à 4 voix, id.

† Messe solennelle complète, à 4 voix, Es-dur, id.

† Kyrie pour ténors et basses, id.

† Crux alma veneranda, id. Trio de Faniska, arr. p. 2 dess. et tén.

Année 1817.

* Iste dies, choeur à 4 parties, av. accomp., fragment pour ajouter à l'Ave verum ci-dessus, afin d'en faire un motet de la durée ordinaire de la messe de la chapelle.

* Tantum ergo, à 5 part. – Service de la chapelle.

** Tantum ergo, à 4 parties, id.

* Kyrie à 3 parties sans dessus, en choeur, av. accomp., id. – Se trouve dans la messe solennelle à 3 voix.

O salutaris, trio pour 2 ténors et basse, av. accomp., id.

Agnus Dei, à 4 parties, av. accomp., id.

* Sanctus et O salutaris, à voix seule de ténor av. ace, id.

Gloria F-dur, à voix seule, mêlé de choeurs, av. acc., id.

Un air nouveau qui n'a pas été exécuté, pour l'opéra de Lodoiska (Amour, amour).

Année 1818.

* Regina coeli, à 4 parties, av. accomp. – Service de la chapelle.

O filii, à 4 parties, id., id.

Messe solennelle E-dur, à 4 parties, av. acc., id.

O salutaris, à 4 voix seules et choeur, av. acc., id.

Deux morceaux pour le concours de l'école royale, savoir: un pour le hautbois, l'autre pour le basson.

»Je ne t'aime plus«, romance à 2 voix, comp. à Malabri le 29 oct.

Adjutor, motet pour la Septuagésime, à 4 voix. – Service de la chapelle.

† Kyrie à 4 parties.

Année 1819.

Kyrie, choeur; Christe, quatuor; Kyrie, choeur, à 4 voix, id.

Prière à Bacchus, chant de table à 3 voix, sans acc., le 21 avril.

* Messe solennelle G-dur, à 4 parties, en choeur, comp. pour le sacre de Louis XVIII.

Année 1820.

Scène de table, à 2 voix, av. accomp. de piano ad libit., janvier.

Marche funèbre à grand orchestre, mars. – Service de la chapelle.

** In paradisum, à 4 voix, accomp. à grand orchestre, id.

Litanies de la vierge, C-dur à 4 voix, décembre, id., id.

* Un solfège pour le concours de vocalisation à l'école royale.

Canon à 2 voix pour mon album, le 19 décembre.

† Graduel: Domine, Dominus noster, air de soprano àv. hautbois obligé, air d'Elisa av. changements. – Service de la chapelle.

Année 1821.

Blanche de Provence, opéra en 1 acte, divisé en 3 parties, dont j'ai composé la musique de la troisième partie; les autres ont été comp. par MM. Berton, Boieldieu, Kreutzer et Paer.

Cet opéra a été ordonné par le ministre de la maison du roi, a l'occasion du baptême du duc de Bordeaux, qui a eu lieu le 1er mai 1821 à Notre-Dame. Le soir a eu lieu la Ire représentation de Blanche au théâtre de la cour; la 2me le 3 du même mois à l'Académie royale de musique, pour laquelle cet opéra avait été composé.

Cantate à plusieurs voix, mêlée de choeurs et avec des accomp., dont les paroles sont de Baour-Lormian, exécutée le 2 mai à la fête qui a eu lieu à l'hôtel de ville à l'occasion du baptême du duc de Bordeaux.

O salutaris, D-dur, à 4 voix, en choeur, av. acc., aout. – Service de la chapelle.

Agnus Dei, G-dur, à 4 parties en choeur, av. acc., aout, id.

** Messe solennelle, B-dur, brève, à 4 part., en choeur (oct., nov.), id.

Année 1822.

* O fons amoris, hymne pour ténor seul, mêlé de choeurs (janvier). – Service de la chapelle.

* Sanctus, A-dur, avec Hosanna à 3 temps, comp. pour être substitué à celui de la grande messe solennelle à 4 part. D-moll.

Morceaux de concours pour l'école royale, savoir: un solfége sur toutes les clefs; un solfége pour la vocalisation; un chant pour le concours d'harmonie mis en partition; un air pour le hautbois; un air pour la clarinette.

Solfége dans toutes les clefs pour l'examen des élèves de l'école royale, au mois de juillet 1822.

† Litanies de la vierge, Es-dur, à 4 part. – Service, de la chapelle.

Année 1823.

Solfége dans plusieurs clefs, pour l'examen des élèves de l'école royale au janvier 1823.

Solfége à changements de clefs, pour l'examen; des élèves de l'école royale, le 12 juin.

L'amant trompé, romance pour l'album de mlle. C., le 10 juillet.

Solfége à changements de clefs, pour le concours etc., le 11 juillet.

Solfége pour le concours de chant de l'école, le 13 juillet.

Solfége pour le concours de vocalisation de l'école, le 14 juillet.

Morceau de basson pour le concours, le 18 juillet.

Le bon Médor, romance pour l'album de M. Bérat, le 2 sept.

Kyrie, C-dur, à 4 part, à grand orchestre, le 13 sept. – Service de la chapelle.

Laetare Jerusalem, motet pour le dimanche de Laetare, à 4 part., récit. et choeurs et à grand orch., le 16 nov., id.

Stances pour le retour du duc d'Angoulême, av. acc., le 27 nov.

* Inclina, Domine, introït à 4 part., à grand orch., le 16 déc. – Service de la chapelle.

Année 1824.

Solfége sur toutes les clefs, pour l'examen des élèves de l'école royale, le 14 janv.

Solfége à changements de clefs pour l'examen etc., le 11 juin.

Solfége à changements de clefs, pour le concours de l'école, le 17 juillet.

Morceau pour la clarinette, pour le, concours, le 20 juillet.

† Exaudi, Domine, introït à 4 part., récit, et choeurs. – Service de la chapelle.

† Adjutor et susceptor meus, choeur.

† Adoramus, à 3 ténors seuls.

Année 1825.

* Solfége à changements de clefs, pour l'examen etc., le 13 janv.

* Messe à 3 parties, A-dur, pour le sacre de Charles X, term. le 29 avril.

Celte messe comprend Je Kyrie, le Gloria, le Credo, l'Offertoire, le Sanctus, l'O salutaris, l'Agnus Dei. Tous ces morceaux en choeur et une marche instrumentale religieuse. L'Offertoire ci-dessus indiqué comprend le Christum sempiternum F-dur, à 3 part.; le Propter veritatem C-dur, à 3 part., et le Confirma hoc Deus à 3 part., F-dur. Tous ces morceaux sont avec accomp. à grand orchestre.

† Christum sempiternum, offertoire à 3 parties.

†* Propter veritatem, choeur à 3 voix. – Graduel servant d'offertoire à la messe du sacre.

† Confirma hoc, Deus, offertoire à 3 part, en choeur. – A fait partie du service du sacre.

† Marche religieuse av. instruments. – A été comp. pour le sacre.

* Solfége à changements de clefs, pour l'examen des classes de l'école, juillet.

* Solfége à changements de clefs, pour le concours des prix de l'école, le 19 juillet.

Trio pour la fête de mad. M., le jour de Saint-Charles, le 4 nov.

Année 1826.

* Solfége à changements de clefs, pour l'examen etc., le 4 janv.

** O salutaris, à voix seules de basse-taille, av. acc. – Service de la chapelle.

** O salutaris, à 4 voix seules, savoir: 2 ténors et 2 basses, sans acc., term. le 30 mars.

* Solfége à changements de clefs, pour l'examen des classes. 12 juin.

Année 1827.

* Solfége à changements de clefs, pour l'examen des classes, en janvier.

O salutaris, à 3 voix seules, savoir: 2 ténors et basse, sans acc., comp. exprès le 9 janv. pour le mariage, à l'église, de Boieldieu, qui a été célébré le 23 du même mois. – Ensuite fu exécuté à la chapelle av. accomp.

* Solfége à changements de clefs, pour l'examen des classes de juillet, le 13 juin.

Année 1828.

* Solfége à changements de clefs, pour l'examen des classes, le 22 mai.

* Solfége à changements de clefs, pour le concours de solfége, le 16 juin.

* Solfége pour le concours de chant, comp. le 3 juillet.

Morceau pour l'album musical de Baillot, le 9 sept.

* Solfége à changements de clefs, pour l'examen des classes, le 26 novembre.

† O filii, chant arr. pour une voix seule et choeur.

Année 1829.

* Adagio nouveau (mois de mars) pour compléter mon second quatuor, comp. d'après la symphonie que j'avais faite à Londres, dans les mois de mars et avril 1815.

* Solfége à changements de clefs, p. l'examen des classes, le 5 juin.

* Solfége à changements de clefs, p. le concours de solfège, en juillet.

Canone a 3 voci, comp. le 4 juill. pour le docteur C. de Bologne, le 4 août.

Sciant gentes, motet p. le dimanche de la Sexagésime à 4 voix, av. accomp. – Service de la chapelle.

* Solfége à changements de clefs p. l'examen des classes, le 7 déc.

Esto mihi, motet p. le dimanche de la Quinquagésime, à 4 voix, av. accomp. – Service de la chapelle.

Année 1830.

* Solfége à changements de clefs, p. l'examen des classes, le 25 mai.

* Solfége à changements de clefs, p. le concours de solfége, le 20 juin.

* Solfége à changements de clefs, p. l'examen des classes, le 19 novembre.

Année 1831.

Marche nouvelle substituée à celle de la patrouille de nuit, au troisième acte de Faniska, le 15 mai.

* Solfége à changements de clefs, p. l'examen des classes, le 13 mai.

* Solfége à changements pour le concours de solfége, le 23 juin.

Introduction de l'opéra intitulé »La marquise de Brinvilliers«, terminé le 29 septembre.

Année 1832.

* Solfége à changements de clefs, p. l'examen des classes, en déc.

Année 1833.

Ali Baba, opéra que j'avais commencé depuis longtemps, en 3 actes, et que j'ai terminé en 4 actes, av. un prologue, pour l'Académie royale de musique. Il a été représ, sur ce théâtre le 22 juill. de cette année.

* Solfège à changements de clefs, p. l'examen semestriel en déc.

Année 1834.

Chansonnette pour l'album de M. A. de B., le 20 janvier.

* Solfége à changements de clefs, p. l'examen semestr. en juin.

* Solfége à changements de clefs, p. le concours du moi de juillet.

Quatuor troisième, D-dur, terminée le 31 juillet.

Année 1835.

»Vive le bric-a-brac!« canon à 2 voix, comp. p. Sauvageot, le 15 janvier.

Quatuor quatrième, E-dur, commencé en sept. 1834, term. le 12 fevr. 1835.

* Solfége à changements de clefs, comp. le 26 mars p. l'examen semestriel du mois de juin.

* Solfége à changements de clefs, comp. le 30 mars p. le concours des prix au mois d'août.

Ariette italienne, comp. pour un album, le 16 avril.

Quatuor cinquième, F-dur, commencé le 25 févr. de cette année, terminé le 28 juin suivant.

Ariette italienne, comp. p. l'album de mad. B. à Montlignon, le 20 sept.

* Solfége à changements de clefs, comp. dans le mois de nov. p. l'examen de décembre.

Année 1836.

* Solfége à changements de clefs, comp. le 15 mai p. l'examen semestr. du mois de juin.

* Solfége à changements de clefs, comp. le 22 juin p. le concours des prix.

* Messe des morts, deuxième à 3 voix, pour voix d'hommes, commencée en janv. ou févr. de cette année et term. le 24 sept. à Montlignon.

* Solfége pour l'examen semestr. en décembre, comp. le 13 nov.

Année 1837.

Quatuor sixième; A-moll, commencé le 4 juill. 1835, term. le 22 juillet de cette année.

* Solfége p. l'examen semestr. des classes en juin, comp. le 5 mai.

* Solfége p. le concours des prix au mois de juillet.

Premier Quintetto, E-moll, commencé le 30 juill., term. le 28 oct.

* Solfége p. l'examen semestr. des classes du mois de décembre.

Année 1838.

* Solfége p. l'examen semestr. des classes du mois de juin.

* Solfége p. le concours du mois de juillet.

* Solfége p. l'examen semestr. du mois de décembre.

Année 1839.

Une ariette pour un album, le 1er janvier 1839.


Ici s'arrête le manuscrit de la main de Cherubini. II a encore composé dans le même année 1839:

* Solfége à changements de clefs p. l'examen du mois de juin.

* Solfége à changements de clefs, pour le concours.

* Solfége à changements de clefs p. l'examen du mois de décembre.

Année 1840.

* Solfége à changements de clefs, pour l'examen du mois de juin.

* Solfége à changements de clefs, pour le concours.

* Solfége à changements de clefs, pour l'examen en novembre.

Année 1841.

* Solfége à changements de clefs, pour l'examen du mois de mai.

* Solfége à changements de clefs, pour le concours.

* Solfége à changements de clefs, p. l'examen du mois de décembre.

Toutes ces leçons, qui ont un accompagnement de basse chiffrée, ont été insérées dans les solféges à changements de clefs publiés après la mort de l'auteur.

Le dernier ouvrage de Cherubini est un canon, qui a été composé dans les premiers jours du mois de janvier 1842 pour M. Ingres.


Die beiden letztgenannten Nummern tragen im Supplement des Cherubini'schen Catalogs keine Angabe der Daten ihres Entstehens und stehen darum am Ende des vorliegenden Verzeichnisses. Trente-huit leçons de solfége.

Marches régulières d'harmonie pratiquée dans la composition.


 << Kapitel 2  Kapitel 4 >> 






TOP
Die Homepage wurde aktualisiert. Jetzt aufrufen.
Hinweis nicht mehr anzeigen.